LA COMPLEXITE DES FESSIERS

Peu de parties du corps se présentent sous les formes et des volumes aussi divers que les fessiers.
L'obsession actuelle pour les fesses a des antécédents historiques qui remontent au moins aussi loin qu'au XVe siècle quand le corps humain est devenu le principal sujet dans l'art occidental. Bien que les perceptions de la beauté et de la sexualité aient changé radicalement depuis, les fesses restent l'un des muscles les plus représentatifs du corps humain.

La partie du corps sur laquelle l'oeil humain se pose le plus facilement comprend en réalité trois muscles : le grand fessier, le petit fessier et le moyen fessier. Les deux derniers sont difficilement visibles ; le grand fessier, c'est ce que vous regardez quand un top model comme Tyra Banks (ou son homologue masculin) défile sur le podium. Toutefois, les fesses font plus que faire écarquiller les yeux, elles sont des éléments de base de la posture et de la locomotion, comme, par exemple rester debout et marcher. Quand une charge est imposée à l'articulation de la hanche, les fessiers avec les lombaires, les abdominaux, les quadriceps et les ischios - deviennent le principal centre de puissance du corps humain.

Des fesses bien dessinées

Montrer le développement de vos fessiers exige de dépenser plus de calories que vous n'en consommez. Le côté "consommation" de cette formule, c'est votre régime où il faut mettre l'accent sur les aliments denses en nutriments comme les fruits et les légumes et limiter les graisses en faveur des hydrates de carbone et des protéines. Des petits repas espacés au cours de la journée stimuleront votre métabolisme.
Le côté "dépenses" est largement fonction des exercices cardio-vasculaires que vous aurez besoin de faire 4 à 5 fois par semaine pendant 30 à 45 minutes. Bien que vous ne puissiez pas obtenir une action localisée, vous pouvez faire du cardio de façon à optimiser la stimulation des fessiers.