Problème de taille

On a pris une unité de tour de taille de plus en 20 ans. On a grandi, mais on a surtout grossi donc. Si l’on a grandi, c’est surement du à l’alimentation qui est plus variée et disponible. Mais bon, on a aussi pas mal grossi et c’est pas du muscle. C’est dommage, car l’abondance de nourriture qui aurait du nous fournir une meilleure santé a produit l’effet inverse. Le tour de taille est en effet un bon indicateur de notre état de santé. La graisse au niveau abdominal, en plus d’être peu esthétique, est souvent un bien mauvais signal que le corps nous envoie (diabète, cholestérol, …).

Il y a plusieurs raisons pour expliquer ce changement de tour de taille et pour commencer les emplois de bureau. Nous restons assis la journée entière devant nos écrans d’ordinateur, nous prenons les transports en commun ou la voiture pour nous déplacer et nos obligations nous accaparent le reste du temps. Si on ajoute le stress qui nous fait grossir l’équation est bouclée. Certains pratiquent le sport à la va-vite et épuisent encore plus leur organisme. Le monde moderne qui aurait du être synonyme de progrès nous a amené du confort, mais en contrepartie il a aussi amené une absence de sens et un stress incroyable qui dégradent notre santé.

Pantalon trop petit

A ce mode de vie très sédentaire et stressant s’est ajouté les trouvailles de l’industrie agroalimentaire pour nous faire manger plus en ajoutant du sucre, du sel et du monosodium glutamate. Il suffit de prendre une boite de conserves et de regarder sa composition (surtout les premiers prix) pour comprendre que tout ce qu’elle contient n’est pas forcement bon pour nous. Il semble toutefois que depuis quelques années, les français délaissent un peu les plats préparés pour des raisons de santé, de goût et/ou de prix.

En tous cas, ce tour de taille, il est bien là et surement pour longtemps … Les fabricants de vêtements se sont adaptés et c’est grâce à eux qu’on connait l’évolution du physique de nos concitoyens. Mais on le voit bien dans la rue : les gens sont plus gros. Pas grave, les fabricants aidés de leur stylistes savent nous faire des coupes qui cachent nos formes disgracieuses.

Je suis moi-même en train de faire un effort pour passer d’une taille 44 à une taille 42 (presque atteint), un bon indicateur de perte de poids si l’on a pas de balance. Je vous tiens au courant, mais bon il va pas falloir que je craque sur ce petit chocolat à coté de moi et surtout pas pour le coca dans le frigo.